Bannière entête

La transhumance à cheval

 

L'Or des gitans ne brille ni ne tinte.
Il luit dans le soleil et hennit dans l'Obscurité.

LA TRANSHUMANCE

LA TRANSHUMANCE

Deux fois par an, une aventure unique vos est proposée : la transhumance.

Début juin et fin septembre, cette exceptionnelle randonnée de trois jours vous fera vivre le voyage du troupeau qui rejoint chaque été les estives.

Vous accompagnerez avec nous, à cheval, les troupeau jusqu'à la vallée de Mérens les Vals.

Hebergement à Mérens les Vals dans des chambres d'hotes confortables, et repas à base de produits locaux, présentés par les producteurs lors d'un apéritif le premier soir.

 

Réservé aux cavaliers maitrisant les trois allures, 12 ans minimum. Possibilité d'accuillir des accompagnants (à pied) sur certains repas.

Tarif : 450 euros tout compris les trois jours.

 

 Plus de photos dans notre album FACEBOOK

 

NOUVEAU !!!!!!!!! Livre d'or Transhumance

Déposer un message

Georges toutes mes excuses, je n'avais pas eu ton magnifique message pour le publier...c'est maintenant chose faite.
Merci à vous tous aussi pour cette expérience partagée, qui, sans le plaisir qu'elle provoque à nos cavaliers, n'auraient pas pour moi la même saveur. et merci Georges de ce petit mot plein de poésie pour transcrire ces trois jours paratgés. J'ai moi aussi un très beau souvenir du "cru" 2012, je rêve déjà que la magie opère, encore et encore, avec la même passion, à chaque fois que notre troupeau "all blacks" prendra la route de la montagne.

Par Fany et philippe le 12/02/2013

Comment trouver les mots pour exprimer ce que j'ai vécu lors de la transhumance de printemps ? C'est tellement différent d'une reprise en manège, d'une balade en extérieur, ou même d'une rando de plusieurs jours. Le premier contraste, c'est le rythme. Là où l'on prend le temps de bien détendre sa monture, en allant crescendo, on trouve un troupeau effervescent, plein d'énergie, impatient de sortir. À peine monté en selle, et c'est parti. Fany nous avait prévenus lors du briefing. J'ai appréhendé. Et j'ai adoré.
Pas le temps de se poser de questions, qu'on se trouve dans le grand bain, à composer avec les événements. On est comme porté par le troupeau. Oubliés les hésitations, les calculs, et les complexes de débutant. Lâcher prise, suivre son instinct, faire confiance à sa monture et à ses partenaires. Le soir, la lutte est sévère entre le repos nécessaire et les images qui défilent. Que de bonheur. Quelques frayeurs rétrospectives, aussi. Le tête à tête des deux ans face, à trois jeunes chevaux, dans la montagne. La clôture paraissait bien dérisoire face à leur envie de jouer, de se provoquer. Je n'ose toujours pas imaginer la pagaille d'une mêlée entre nos hall black et les locaux. Je me suis surpris à héler comme un gaucho, à siffler comme un arbitre de coupe du monde, moi qui suis d'une nature plutôt réservée. C'est qu'on ne revient pas indemne d'une transhumance. C'est un parcours initiatique. Je ne pense pas que l'on entreprenne cette aventure par hasard. Le contact avec le troupeau en liberté est une expérience unique. C'est intense. Le sentiment de plénitude est magnifié par les paysages, et par l'arrivée à l'estive. Qu'il est difficile de les laisser. Que ne suis-je un mérens pour profiter avec eux de cinq mois de vacances là-haut... Trois jours à cheval, ma première vrai rando, et pas une courbature. Il faut dire que Houpette, question confort, c'est la classe affaire, le galop sur coussin d'air. La deuxième déchirure, c'est de quitter le groupe. Le sentiment de communion n'a jamais été aussi fort. Nous ne nous connaissions pas au-paravant, mais nous avons fonctionné comme si nous ne faisions qu'un avec le troupeau. Magique.

Par Georges marguerite le 09/01/2013

La transhumance ...c'est une réelle expérience équestre et humaine. C'est l'occasion de découvrir une région que je connais bien mais sous un autre aspect. Du haut de nos chevaux, on voit le paysage autrement. Tout au long de la journée on tisse un lien fort avec notre compagnon de route. C'est vraiment très instructif d'observer comment les chevaux se comporte pendant une transhumance. cela n'a rien à voir avec leur comportement pendant un cours d'équitation. Je vous laisse le découvrir...
La transhumance c'est aussi une aventure humaine. il faut que le groupe soit soudé pour mener à bien notre mission. On apprend à mieux se connaître lors des pauses ou dans les moments de calme. Ces moments sont apréciables mais j'aime aussi les imprévus, les moments plus....sportifs...et ça n'en manque pas. Cela fait 5 ou 6 fois que je fais la transhu....et je ne m'en lasse pas!!! Une transhu tous les mois c'est possible???????? Bisous à toute l'équipe!!!

Par Fanny le 14/12/2012

For me the transhumance was one big adventure and I really loved it! It took some time before I landed with my 2 feet on the earth again....I could not stop talking about it back home. Thank you all for the good time (...and speaking English to me...).
Because of the great experience last October, I would like to join the transhumance in June. Is there a place free for me? Hope to see you all again at Haras Besines next time (April) when I'm in France! Salut & à bientôt, Angélique

Par Angelique le 14/12/2012

Afficher le diaporama

Photos : 14

Modifié le : 06/09/2012

Powered byE2I sports